Articles propriétés

Quand c’est trop beau pour être vrai..

Lorsque vous décidez de développer votre propre projet sur la Costa del Sol, le meilleur devis n’est pas nécessairement le moins cher et, souvent, une entreprise de construction qui entre en concurrence peut être basée sur des fondations branlantes.

Si c’est trop beau pour être vrai..

Récemment, un client est venu dans nos bureaux avec une pile de devis d’entrepreneurs pour l’édification de sa nouvelle maison. Tous les acteurs habituels étaient présents, y compris les trois grandes entreprises que toute personne qui envisage de construire une propriété importante sur la Costa del Sol , en règle générale, inclut dans sa présélection.

Le processus d’élaboration des devis est assez simple. Un architecte ou un chef de projet établit un devis, basé sur les plans de la construction et soumis à des spécifications de qualité minimales, et les constructeurs s’appuient sur ces données pour fournir leur meilleur prix afin d’être choisis.

Bien que le diable soit toujours dans les détails, cela devrait vous permettre de comparer les entrepreneurs de la même manière que vous compareriez des poires. Et, si vous regardez bien, de repérer les mauvaises dans le boisseau avant de les croquer.

Faites vos recherches maintenant pour éviter les problèmes plus tard

Comme d’habitude, il y avait peu de différence entre cinq des devis que notre client avait en sa possession, peut-être 5 % ici ou là, car les coûts réels de la main-d’œuvre et des matériaux sont très similaires pour toute entreprise qui exerce légalement son activité en Espagne, où, comme dans le reste de l’Europe, les constructeurs professionnels ont des responsabilités importantes et des frais généraux élevés.

Le client m’a ensuite montré le sixième devis qu’il avait reçu. Il était inférieur de 40 % par rapport au plus élevé et, sur papier, la construction aurait été réalisée avec les mêmes qualités que les autres. Pour être honnête, j’étais sidéré. Ce n’était pas de Pepe, l’homme à tout faire recommandé en général par votre femme de ménage (et un proche parent de celui-ci), mais d’une société que je n’avais jamais rencontrée auparavant et qui prétendait être le promoteur sérieux d’importants projets.

J’ai donc fait ce que tout le monde devrait faire avant de signer un contrat avec une société que vous ne connaissez pas bien et de lui remettre de l’argent : J’ai demandé à un avocat (notre interlocuteur habituel, Maître Adolfo Martos Gross de GAM Abogados) d’effectuer un contrôle préalable au nom de notre client pour en savoir plus sur la société et sur les personnes qui se cachent derrière ce devis si peu élevé.

Deux choses à faire avant de signer un contrat

D’après l’expérience de notre client, si vous envisagez de construire une nouvelle propriété sur la Costa del Sol, je vous suggère de respecter deux étapes fondamentales avant de choisir un entrepreneur. Bien entendu, il y a d’autres choses que vous pouvez et devez faire – comme parler à d’anciens clients de ce dernier et visiter des maisons qu’il a construites – mais, avant d’en arriver là, effectuez ces deux contrôles et économisez-vous grâce à cela du temps et des tracas.

1. Vérifiez la santé financière de l’entreprise que vous envisagez d’utiliser pour édifier votre nouveau logement

Adolfo a utilisé des informations provenant de plusieurs sources (le registre du commerce (Registro Mercantil), Axesor et d’autres services en ligne similaires, Google, ainsi que les bulletins officiels de l’État (BOE), de l’Andalousie (BOJA) et de la province de Malaga (BOPMA)) afin de dresser un tableau complet de l’entreprise en question, y compris les obligations en cours concernant le registre du commerce, l’administration fiscale espagnole et la sécurité sociale.

Adolfo explique que vous pouvez déterminer ainsi qu’une entreprise de construction est active, n’a pas de problèmes juridiques avec les autorités mentionnées, et que vous pouvez également inspecter les comptes annuels pour vous assurer qu’elle est libre de toute dette et qu’elle ne fonctionne pas à perte.

Si une entreprise a été créée récemment et n’a jamais fait de bénéfices, cela devrait faire sonner l’alarme. Même si vous disposez d’une garantie bancaire, si la société qui construit votre nouvelle maison fait faillite, se trouve en cessation de paiements ou si l’édification tourne mal, vous devez non seulement récupérer votre argent, mais aussi trouver un nouveau constructeur pour reprendre un projet existant et garantir les travaux qu’il n’a pas effectués et, éventuellement, constater trop tard que la plomberie est encore raccordée à l’éclairage.

2. Vérifiez les antécédents des dirigeants de l’entreprise

En examinant non seulement le statut de l’entreprise elle-même, mais aussi celui des personnes qui y sont associées, vous pouvez décider si ce sont le genre d’interlocuteurs avec lesquels vous vous sentez à l’aise pour faire des affaires.

Adolfo souligne qu’en effectuant quelques recherches sur les administrateurs et directeurs actuels et anciens d’une société, vous pouvez vous renseigner sur les faillites, les jugements et les reclamation en cours concernant les personnes ayant occupé des postes à responsabilité et, en utilisant les sources mentionnées ci-dessus, remonter dans le temps jusqu’aux fonctions qu’elles ont pu exercer dans d’autres entreprises.

Quelques conseils utiles supplémentaires pour traiter avec les constructeurs

Enfin, Adolfo vous conseille de toujours demander à une entreprise de prouver qu’elle est à jour de ses obligations envers l’Agence fiscale et la Sécurité sociale espagnole, et qu’elle vous fournisse un certificat de solvabilité délivré par une banque. Il recommande également que les paiements soient effectués en fonction des travaux effectués (et certifiés par l’architecte ou le chef de projet du client, et non par le constructeur) et que 5 % de chaque paiement soient retenus pendant une certaine période après l’achèvement des travaux, au cas où.

Pour les promotions clés en main, où une seule entreprise est responsable de la livraison de la complète réalisation du projet, Adolfo affirme qu’il vaut la peine de se renseigner et de faire des recherches sur les sous-traitants pour les mêmes raisons. Et veillez toujours à ce que l’entrepreneur que vous choisissez demande et obtienne un permis de construire auprès du conseil municipal local pour les plans approuvés par l’architecte.

En l’occurrence, lorsque Adolfo a terminé son enquête sur l’entreprise « bon marché », nous avions découvert sept autres entreprises associées aux directeurs dans le passé, dont cinq avaient fait faillite et une avait encore une créance en cours contre elle. Les signaux d’alarme étaient sans aucun doute assourdissants et nous avons définitivement décidé de ne pas l’utiliser pour réaliser la construction. Comme l’a dit notre client : « Quand c’est trop beau pour être vrai… »

Par Adam Neale | Nouvelles de la propriété | 22 mai 2017

Par Alex Salazar | Articles propriétés | 10 septembre 2020

Publications qui pourraient vous intéresser

Propriétés équivalentes

Quand c’est trop beau pour être vrai..
Sandra

"Vous voulez acheter ou vendre un bien?"