Articles propriétés

Que se passe-t-il avec les prix des nouvelles constructions et de la revente?

Il se passe quelque chose de très intéressant sur le marché de l’immobilier de la Costa del Sol, à savoir la différence de prix entre les nouvelles constructions et les propriétés de revente, un problème récemment mis en évidence dans un rapport de Barbara Wood, « What is happening with new build and resale prices » (Que se passe-t-il avec les nouvelles constructions et les prix de revente ?

Que se passe-t-il avec les prix des nouvelles constructions et de la revente?

Depuis que le marché a commencé à rebondir en 2014, la reprise initiale s’est faite sur le marché de la revente, pour des raisons évidentes ; le marché des projets neufs a eu besoin de plus de temps pour se rétablir et obtenir des permis de construction. Aujourd’hui, en 2018, il semble qu’il y ait beaucoup de développements en cours de construction, mais quand on examine les chiffres, l’histoire est légèrement différente.

Selon l’Ordre des architectes, entre janvier et septembre 2018, 5 418 permis de construire ont été approuvés dans la province de Malaga. Cela semble sain, mais comparé aux 27 000 permis délivrés en 2007, c’est une goutte d’eau dans l’océan. Pourtant, le chiffre de 2018 est à ce jour en hausse de 41 % par rapport à celui de l’année dernière. La majorité des permis (78 %) concernent des immeubles d’habitation, les 22 % restants sont des maisons individuelles ou jumelées. En ce qui concerne les zones où des permis sont accordés, Marbella, qui était autrefois un leader, est à la traîne derrière Estepona, Benahavis et Mijas en raison de l’incertitude entourant le PGOU.

Tendances des acquéreurs étrangers

La province de Málaga représentait 33 % des transactions immobilières en Andalousie et, dans cette province, le trio Marbella, Estepona et Mijas en revendiquait 45 %. Les acheteurs étrangers dominent le marché ici – 65 % des acheteurs de Marbella viennent de l’étranger et se situent dans le segment du luxe, qui atteint 75 %.

Manque de produits nouveaux

Tout cela semble positif, mais il y a une grave pénurie d’offres de nouvelles constructions par rapport à la demande, en partie à cause d’une récente pénurie de travailleurs du bâtiment dans la province de Malaga. Et le problème essentiel est que de nombreux acheteurs étrangers souhaitent de nouvelles constructions, même s’il existe des propriétés mieux situées et à des prix plus bas dans le secteur de la revente. En conséquence, le prix des produits nouveaux augmente beaucoup plus vite que celui des reventes. Fin 2017, les statistiques des notaires indiquaient une hausse des prix de 11 % pour le neuf contre 3 % pour la revente.

Les acheteurs paient un supplément pour les nouvelles propriétés

Ce que nous constatons, c’est que les clients qui ont eu un coup de cœur pour un produit neuf paient déjà plus au mètre carré que lors du pic d’avant le crash, et parfois 50 % de plus que pour une propriété similaire à la revente. Cela peut signifier, en fin de compte, que les propriétaires de nouvelles constructions pourraient être confrontés à une perte lorsqu’ils voudront vendre, car ils devront adapter leur prix de vente au niveau de ceux du marché de la revente.

Par Adam Neale | Nouvelles de la propriété | 20 novembre 2018

Par Alex Salazar | Articles propriétés | 6 juillet 2020

Publications qui pourraient vous intéresser

Propriétés équivalentes

Que se passe-t-il avec les prix des nouvelles constructions et de la revente?
Sandra

"Vous voulez acheter ou vendre un bien?"