Articles propriétés

Modifications de la réglementation espagnole en matière de prêts immobiliers pour les emprunteurs

En mars 2019, les tribunaux espagnols ont décidé que les institutions financières devaient payer une plus grande partie des frais de montage des hypothèques, ce qui a eu pour conséquence que les banques ont simplement augmenté leurs frais d’emprunt, a révélé la Banque d’Espagne. Il s’agit d’une question litigieuse qui a vu de nombreuses annulations de décisions de justice en cours de route.

Modifications de la réglementation espagnole en matière de prêts immobiliers pour les emprunteurs

Le dernier rapport économique des institutions financières sur le marché du logement et du crédit hypothécaire a révélé que le coût des nouveaux prêts immobiliers a augmenté au cours des derniers mois en Espagne par rapport à ses voisins et par rapport à d’autres formes de crédit.

La Banque d’Espagne estime que les taux d’intérêt sur les nouveaux prêts hypothécaires ont augmenté de 30 % et que cette hausse « pourrait être liée aux changements législatifs introduits dans notre pays au cours des derniers mois concernant les crédits immobiliers et les ventes de maisons ».

Les experts du secteur du logement ont souligné, en clarifiant l’évidence, que l’augmentation des coûts hypothécaires entraîne une baisse de la demande, en plus des coûts déjà élevés liés à l’achat d’une propriété en Espagne. Il aurait peut-être été plus utile pour le secteur que les coûts du droit de timbre soient réduits. Alors qu’en définitive, la décision des tribunaux sur les frais bancaires a fini par augmenter les coûts de l’acquéreur et les banques ont simplement décidé d’élever les taux d’intérêt pour couvrir la perte des revenus résultant de l’augmentation des frais de traitement des nouveaux prêts immobiliers.

Les banques ne peuvent plus obliger les acheteurs à souscrire une assurance

D’autre part, certains voient un avantage dans les nouvelles lois hypothécaires et pensent qu’elles rendront les crédits immobiliers espagnols plus attractifs, en particulier pour les nouveaux acheteurs. En effet, il est vrai que, dans le passé, les acquéreurs qui s’engagent dans un prêt hypothécaire auraient été obligés de souscrire une assurance vie de même qu’une assurance maison auprès de la banque avant de pouvoir faire approuver le crédit immobilier. Ce n’est plus le cas désormais, et les acheteurs peuvent heureusement choisir où ils engagent ces types d’assurance, et donc chercher des options plus économiques.

Par Alex Salazar | Articles propriétés | 22 mai 2020

Publications qui pourraient vous intéresser

Propriétés équivalentes

Modifications de la réglementation espagnole en matière de prêts immobiliers pour les emprunteurs
Sandra

"Vous voulez acheter ou vendre un bien?"