Articles propriétés

Le golden visa espagnol remis en cause par l’UE

Le Golden Visa, système comportant un visa accéléré et, éventuellement, une procédure de résidence en échange d’un investissement, a été conçu par des pays tels que l’Espagne et le Portugal au lendemain de la crise financière. À court d’argent, et avec des immeubles et autres actifs en attente d’acquisition, les pays en question ont pensé que ce serait un bon moyen de générer un afflux de capitaux en ces temps difficiles.

L’Union européenne n’a jamais été très satisfaite de ce type de programme, qui semble être une version modeste de ce que le Royaume-Uni, et en particulier Londres, fait depuis un certain temps, à savoir la captation des plus riches. Cependant, maintenant que le pire est derrière nous et que des pays tels que l’Espagne a retrouvé une croissance saine, l’Union européenne tient à défier les structures comme Golden Visa, en vue selon certains, de les éliminer complètement.

Dans un récent rapport publié par la Commission européenne, les Golden Visas présentent des risques potentiels pour la sécurité ainsi que pour l’afflux d’argent sale et de personnes potentiellement obscures. En effet, les vérifications des antécédents des investisseurs et la source de leur richesse sont rarement poussées très loin. Il est à craindre que ces systèmes ne soient au moins partiellement utilisés pour se soustraire à l’impôt et s’implanter au sein de l’Union européenne pour des personnes fortunées aux qualifications douteuses.

L’Espagne n’est pas la seule mais elle reste la destination la plus populaire

Bien entendu, l’Espagne n’est pas le seul pays à avoir mis en place un programme Golden Visa et en dépend moins que d’autres pays tels que le Portugal, Malte, Chypre et la Bulgarie. Mais le pays est le choix numéro un parmi ceux qui souhaitent utiliser le système. En échange d’un investissement ou d’un achat immobilier supérieur ou égal à 500 000 €, l’Espagne offre plus qu’un simple visa. En retour, vous obtenez une résidence et un chemin accéléré vers la citoyenneté.

Obtenir un passeport espagnol équivaut à obtenir un passeport européen. Les responsables européens étudient donc la situation avec inquiétude. Le Royaume-Uni, l’Irlande, l’Estonie, la Lettonie, la Lituanie, la Pologne, la République tchèque, la Slovaquie, la Roumanie, l’Italie, la France, le Luxembourg et les Pays-Bas attirent également un nombre important d ‘ »investisseurs » de Russie, de Chine, d’Inde, des États-Unis et du Venezuela et les anciens États de l’URSS, et tous ne sont pas exactement des personnes recommandables.

Avec l’Allemagne en tête, l’UE est sur le point de défier les Golden Visas au plus haut niveau. Ils ne seront donc peut-être plus là pour stimuler les investissements et les ventes immobilières très longtemps. Heureusement, ils ne représentent qu’une petite partie de la demande pour les atouts et le style de vie du pays. L’Espagne ne sera donc pas trop touchée si la structure des Golden Visas venait à être véritablement abandonnée.

Par Adam Neale | Articles propriétés | 2 septembre 2019

Propriétés équivalentes

Le golden visa espagnol remis en cause par l’UE
Theodora

"Vous voulez acheter ou vendre un bien?"