Articles propriétés

Marbella, un marché de l’immobilier résilient

Ceux qui ont assisté à la chute des marchés financiers peuvent ne pas être d’accord avec le titre ci-dessus, mais il ne faut pas oublier que cette crise mondiale n’a épargné que très peu d’endroits. Le fait est que pratiquement aucun endroit au monde n’est à l’abri de la récession, mais si vous comparez le marché immobilier de Marbella à celui de nombreux autres dans le monde ou même en Espagne, vous constaterez qu’il s’agit d’un marché très résistant.

Une résistance supérieure a la moyenne

La raison pour laquelle nous affirmons cela est que là où de nombreux marchés immobiliers, en particulier ceux de résidences secondaires comme la Costa del Sol, font face à la récession, et subissent de fortes baisses de la valeur des propriétés et mettent longtemps à se redresser et à se normaliser, notre région a maintes et maintes fois montré qu’elle savait rebondir en perdant très peu de valeur dans les meilleurs domaines. Cela était évident lors de la dernière crise financière, alors que Marbella et ses environs avaient vu les prix de l’immobilier baisser de beaucoup moins que les 30 à 40% observés ailleurs dans le pays, mais cette zone a également fortement rebondi devenant l’une des parties d’Espagne à sortir le pays de la récession.

Il existe cependant une nette similitude avec d’autres destinations de luxe telles que Majorque et Ibiza, et une distinction tout aussi évidente avec les marchés régionaux tels que la Costa Blanca, la Costa de Almeria et la Costa de la Luz, qui ont été beaucoup plus durement touchées et qui sont plus susceptibles de montrer des ralentissements. Il en va de même pour les marchés des résidences secondaires et des investissements qui ont soudainement surgi avec une telle férocité il y a quelques années – Bulgarie, Maroc, Brésil, Panama, Cap-Vert, etc. Contrairement aux classiques, qui incluent la Floride, l’Espagne, l’Algarve, la Suisse, Londres et la France, les zones les plus « exotiques » n’ont pas résisté à l’épreuve du temps et ont considérablement diminué en volume et en importance.

Quelques raisons

L’Espagne est le deuxième marché intérieur de prédilection pour les Européens, et cela peut être attribué à divers facteurs: climat, culture, infrastructures, disponibilité de liaisons aériennes faciles avec les centres du continent, littoral sablonneux, style de vie décontracté avec d’excellentes installations de loisirs, un choix très varié de propriétés attrayantes et de zones résidentielles, et bien sûr la sécurité et l’état de droit d’une démocratie occidentale établie au sein de l’Union européenne.

Cependant, la résistance accrue de la Costa del Sol, et en particulier de Marbella, par rapport à d’autres régions du pays, tient au fait qu’il s’agit d’un domaine plus huppé dans lequel ces points positifs sont encore plus importants. Cela fait de Marbella un endroit plus désirable, avec un style de vie que lui envie l’Europe. Elle attire ainsi des acheteurs de toute l’Europe et au-delà, et les personnes de cette catégorie tendent à mieux résister à la récession.

Marbella et la Costa del Sol attirent durablement avec une demande solide.

Par Adam Neale | Articles propriétés | 2 septembre 2019

Marbella, un marché de l’immobilier résilient
Theodora

"Vous voulez acheter ou vendre un bien?"