Articles propriétés

Le plan urbain de Marbella bientot finalise

Après des milliers d’heures de travail de la part des urbanistes, des avocats, des architectes, des ingénieurs et des conseillers municipaux, le PGOU de Marbella (Plan général de planification urbaine) est dans la dernière ligne droite.

L’annulation par la Cour suprême d’Espagne en décembre 2015 de la directive d’urbanisme créée par la mairie de Marbella en 2010 a plongé la station balnéaire dans une période de chaos. Le PGOU de 2010 étant provisoirement remplacé par celui de 1986, tandis que les législateurs travaillaient sur un nouveau plan à présenter à la Junta de Andalucía, le statut de quelque 16 500 biens légalisés en 2010 étant à nouveau d’actualité.

De très nombreux projets prêts à être lancés sont soudainement devenus irréalisables car, en vertu du code de planification de 1986, ils tombaient en dehors de la zone de terrain pouvant être aménagée ou ils voyaient leur destination légale considérablement modifiée. Dans une région aussi dépendante du développement résidentiel que Marbella, de nombreux projets ont été annulés ou contraints de demander à nouveau l’approbation de la planification.

Etant donné le chaos dans le département de planification de Marbella, l’approbation pouvait prendre jusqu’à deux ans. Bien que cela ait évidemment coûté très cher à Marbella en investissements, en revenus et en emplois, cela n’a pas vraiment nui à la Costa del Sol, car ce n’était pas un problème généralisé aux villes voisines. Les villes d’Estepona, Benahavis, Ojén et Mijas attirent l’essentiel des projets immobiliers de ces dernières années à l’intérieur de leurs frontières municipales.

Marbella s’est adaptée aux délais de planification

Le marché de Marbella est en outre toujours très sollicité par les acheteurs étrangers. Il s’est adapté et a évolué pour faire face à ces nouveaux événements. Au lieu d’attendre des mois, voire des années, pour obtenir une licence afin de construire une nouvelle maison, une vague de réformes de propriétés anciennes s’est développée dans toutes les zones de Marbella, en particulier à Nueva Andalucia et dans le Golden Mile. Le résultat a été un mini-boom dans la vente de propriétés plus anciennes dans des endroits très courus, complètement réformées pour répondre à la demande de modernité. Cela a non seulement généré beaucoup d’argent pour certains développeurs intelligents disposés à assumer les coûts et la difficulté des réformes à grande échelle, mais cela s’est également révélé une formule gagnante pour le marché.

De l’espoir pour le plan de la mairie de Marbella.

Les dernières étapes du nouveau PGOU – qui est en préparation depuis plusieurs années – sont dirigées par José María Morente depuis 2017 – afin de superviser son achèvement et sa présentation ultérieure à la Junta de Andalucía, l’instance dirigeante de la région autonome d’Andalousie. Il est intéressant de noter que le principal urbaniste de Marbella a très bien joué ses cartes puisqu’il assumera ce rôle au nom d’une instance supérieure – la Junta de Andalucía elle-même !

Bien que ce changement puisse entraîner un léger retard dans l’achèvement du nouveau PGOU de la ville, il revêt une grande valeur stratégique, car Marbella aura un allié au sein du corps andalou pour la première fois depuis des décennies. L’homme qui a également travaillé à la planification urbaine de Málaga, Ronda et Benahavis fait lui aussi partie de la vague de changement, qui s’apprête à balayer Séville : pour la première fois depuis sa création, il y a plus de 40 ans, la Junta de Andalucía passe du contrôle socialiste à la une coalition de centre droit.

Cela devrait aussi jouer en faveur de Marbella quand elle sera prête à présenter ses plans, car la « riche » station balnéaire a toujours fait l’objet de jalousie et d’obstruction au sein du gouvernement andalou. Avec le vent en poupe, la mairie de Marbella travaillera d’arrache-pied pour trouver un remplaçant pour mener à bien l’achèvement du PGOU, afin que son urbanisme puisse fonctionner à nouveau correctement et que les affaires reprennent.

Par Adam Neale | Articles propriétés | 2 septembre 2019

Propriétés équivalentes

Le plan urbain de Marbella bientot finalise
Theodora

"Vous voulez acheter ou vendre un bien?"