Articles propriétés

Bonne nouvelle : l’Andalousie réduit considérablement ses impôts!

Bien qu’elle soit un pays à revenu moyen selon les normes européennes, l’Espagne a longtemps été associée à une pression fiscale élevée. Ayant malgré tout voyagé et acheté ici, attiré par la qualité de vie plutôt que par les réductions d’impôts, une bonne nouvelle se profile à l’horizon pour moi : avec l’arrivée au pouvoir d’une nouvelle coalition, le gouvernement régional andalou semble vouloir modifier la fiscalité dans le bon sens : L’Andalousie réduit considérablement ses impôts !Bonne nouvelle : l’Andalousie réduit considérablement ses impôts!

Tout d’abord, une coalition de partis de droite a plus ou moins supprimé les droits de succession. Ils ont tenu leurs promesses électorales de réduire la charge fiscale qui paralysait depuis si longtemps les individus et les petites et moyennes entreprises. Ce changement d’orientation vise à rendre l’Andalousie plus attirante pour les investisseurs nationaux et internationaux, ainsi qu’à donner aux entreprises et aux entrepreneurs un répit bien nécessaire face à la lourde pression fiscale traditionnelle.

Un nouveau régime fiscal pour l’Andalousie

Ainsi, 40 années consécutives de régime socialiste ont pris fin en Andalousie, et au-delà des préférences politiques, cela signifie qu’une réduction significative des impôts est en vue – une excellente nouvelle pour les propriétaires, les investisseurs et les hommes d’affaires de la région. Soudain, les questions fiscales dans cette région sont passées d’être dissuasives à devenir plus intéressantes que les conditions offertes au Portugal, au Royaume-Uni ou dans la région de Madrid.

Le premier élément à être fortement réduit est l’impôt sur les successions, qui, depuis le mois d’avril de cette année, permet aux conjoints, aux enfants et aux parents de bénéficier d’une réduction de 99 % du montant réel de la taxe à payer sur les héritages et les donations. En fait, les montants moins élevés en sont exemptés, et un bien reçu de cette manière sera désormais soumis à une imposition de 1 %, et non plus de 8 à 10 % de sa valeur de marché, comme c’était le cas avant le changement.

Impôt sur le revenu

La taxation sur le revenu devrait elle aussi être réduite grâce à la révision des tranches de revenus, augmentant la possibilité de qualifier des revenus comme faibles leur permettant ainsi de bénéficier de taux réduits. Cela signifie que le taux de l’impôt sur le revenu sera progressivement réduit pour toutes les tranches de salaire au cours des quatre prochaines années afin de les aligner sur les niveaux actuels de Madrid.

Retours sur investissement

Les revenus provenant des régimes de retraite privés, des placements, des plus-values et des locations de biens immobiliers touchent aussi bien les résidents étrangers que les locaux. À cet égard, l’Espagne est déjà intéressante et il n’est pas nécessaire de procéder à de grands changements. Actuellement, les taux maximums pour ces catégories de revenus se situent entre 19 % et 23 %, ce qui est bien plus attractif que certains autres pays d’Europe.

Impôt sur la fortune

Ce type d’impôt a été introduit au début de la nouvelle démocratie espagnole comme un moyen d’alimenter les caisses de l’état qui en avaient grandement besoin, et il n’a cessé de se développer depuis. Il n’a pas encore fait l’objet d’une notification officielle, mais il est prévu de le supprimer au niveau national à partir du 1er janvier 2020. Il reste à voir si cela se fera au niveau régional ou dans toute l’Espagne, mais en un temps record, l’Andalousie est passée d’une zone à forte fiscalité à une zone que l’on pourrait même qualifier de paradis fiscal !

Par Alex Salazar | Articles propriétés | 17 mai 2020

Propriétés équivalentes

Bonne nouvelle : l’Andalousie réduit considérablement ses impôts!
Sandra

"Vous voulez acheter ou vendre un bien?"