Articles propriétés

L’immobilier a Marbella – 2019 en bref

Après plusieurs années de forte croissance, l’année écoulée a montré les premiers signes d’un ralentissement de la croissance sur Marbella. Cela s’applique aux ventes immobilières, au nombre d’hypothèques émises et aux prix du marché, mais le ralentissement redouté par certains ne s’est pas matérialisé et la reprise du marché, observée après la période creuse du premier semestre, s’est poursuivie avec la nouvelle année. Avec 2019, l’année de la croissance modérée, que pouvons-nous attendre de 2020? Pour répondre à cette question, nous passons en revue les principaux facteurs qui ont affecté le marché en 2019 et comment ils évolueront cette année.

le marché immobilier de marbella

Prix & Ventes: les tendances

Après un pic de croissance en 2018 par rapport à l’année précédente, les conditions allaient forcément être un peu plus difficiles en 2019. L’année a commencé au ralentiau niveau des ventes, avec des valeurs immobilières toujours en forte croissance, puis qui se sont mises à plonger. Cependant, elles ont commencé à se redresser au 4ème trimestre de l’année. Mais le plus important est que cette tendance se poursuit en 2020, de sorte que le pronostic annuel est stable, malgré le fait que la hausse des valeurs immobilières se soit tempérée.

À Marbella, les ventes immobilières ont connu une baisse de 10% au premier semestre 2019 par rapport à la même période en 2018, mais elles restent bien au-dessus des niveaux d’il y a quelques années. Quand les résultats définitifs du 4ème trimestre 2019 seront publiés, ils reflèteront une augmentation des ventes vers la fin de l’année. Les acheteurs étrangers continuent de propulser le marché à l’échelle locale, même si, à Malaga, de nouveaux projets immobiliers entraînent également une forte demande intérieure.

À Marbella, les prix ont augmenté d’environ 30% depuis 2014, bien que le taux de croissance ralentisse actuellement. En septembre 2019, les prix étaient supérieurs de 7,8% par rapport à septembre 2018, de 8,5% à Estepona, et d’1% à Benahavis.

Tendances au niveau de la demande

Le Brexit a eu un impact sur le marché immobilier espagnol. Les acheteurs britanniques qui représentaient 14% des ventes à l’étranger en 2018 passent à un peu moins de 13% en 2019. Malgré cela, ils restent la première nationalité d’acheteurs étrangers, avec les pays scandinaves. Les acheteurs belges, français et marocains les talonnent sur des marchés de choix tels que la Costa del Sol.

La livre est maintenant un peu plus élevée qu’elle ne l’a été pendant la majeure partie de 2019. C’est donc une période plus avantageuse pour les acheteurs britanniques. En termes de design, il y a eu une transition modérée du minimalisme blanc immaculé vers l’ajout de matériaux plus naturels et d’éléments architecturaux traditionnels méditerranéens. Les espaces de vie ouverts et les technologies modernes restent cependant les grands favoris.

Biens neufsVSbiens à la revente

Les propriétés modernes récemment construites ont dominé le marché dans le passé, bien que l’augmentation de leurs prix – qui surpassent ceux des maisons à la revente – ait pour conséquence que de plus en plus d’acheteurs s’intéressent également aux biens à la revente. Cette tendance vaut à la fois pour les achats d’investissements que pour les biens où vivre, qui sont relativement faciles à rénover ou à rafraîchir. Les prix des biens neufs sont plus faciles à justifier quand l’emplacement est de qualité, malheureusement ceci n’est pas le cas de la majorité des nouveaux complexes immobiliers.

Par Adam Neale | Articles propriétés | 26 mars 2020

L’immobilier a Marbella – 2019 en bref
Theodora

"Vous voulez acheter ou vendre un bien?"